La Saint-Valentin au Japon (バレンタインデー)

Saint-Valentin au Japon (バレンタインデー) : les dames d'abord

    Bonjour et bonne Saint-Valentin à tous, que vous soyez en couple ou pas, bien entendu ! Car, comme vous allez le voir dans cet article, les Japonais n’ont besoin de personne pour recevoir du chocolat ! La Saint-Valentin au Japon est assez différente de chez nous, même si l’idée principale reste la même, à savoir l’amour et les couples… Voyons tout cela plus en détails ensemble !

❤⃛ヾ(๑❛ ▿ ◠๑ )

Saint-Valentin au Japon 3 - Blog - Isshoni

PRÉSENTATION DE LA SAINT-VALENTIN AU JAPON

    Tout d’abord, et comme nous l’avons déjà vu dans l’article sur Noël au Japon, il est important de préciser que le 14 février n’est pas LE jour le plus romantique au Japon car c’est bel et bien le 25 décembre qui remporte la palme dans ce domaine (même si la Saint-Valentin au Japon revêt elle-aussi un fort aspect amoureux).

    De plus, les différences se poursuivent dans les coutumes ! En effet, il n’est pas seulement attendu d’offrir des chocolats à un.e amoureux.se mais également à toute personne avec qui l’on partage une relation particulière (que ce soit professionnellement ou personnellement).

Traditionnellement, deux autres différences viennent s’ajouter :

  • ce sont uniquement les femmes qui offrent le 14 février (le tour des hommes vient un mois plus tard pour le White Day) ;
  • il n’y a qu’un seul cadeau acceptable ce jour-là à savoir du chocolat (pas de fleurs, bijoux, restaurants etc)

LES ORIGINES DE LA SAINT-VALENTIN AU JAPON

    C’est une fête relativement récente étant donné qu’elle date des années 50 (certaines sources remontent aux années 30, mais rien d’assez notoire pour parler de fête à l’échelle nationale), suite à la guerre et à l’omniprésence américaine sur l’archipel. 

    De nombreux chocolatiers et centres commerciaux ont commencé à faire des chocolats en forme de cœur à cette période, dont la cible principale était les femmes qui souhaitaient déclarer leur flamme (告白、kokuhaku, « déclaration d’amour »), ce qui était très mal vu avant cela, étant donné qu’il était attendu que ce soit l’homme qui le fasse.

COUTUMES DE LA SAINT-VALENTIN AU JAPON

    Comme dit précédemment, le chocolat règne en maître sur cette fête mais attention cependant, il ne faut pas offrir n’importe quel chocolat à n’importe qui, car il existe différents types de chocolats aux significations différentes :

  • Giri-choco (義理チョコ) : « chocolat d’obligation » offert en gage de gratitude (amis, collègues et patrons, famille). Il existe même des chō-giri-choco (« chocolat d’ultra-obligation »), destinés aux collègues pour qui les femmes n’ont que peu d’estime mais qui sont obligées de leur offrir quelque chose tout de même
  • Honmei-choco (本命チョコ) : « chocolat de l’élu » offert uniquement à sa moitié
  • Tomo-choco (友チョコ) : « chocolat de l’amitié » offert à ses amiEs, généralement chers et élaborés, ils se dégustent entre filles uniquement
  • Jibun-choco (自分チョコ) : « chocolat personnel » offert à soi-même pour se faire plaisir
  • Gyaku-choco (逆チョコ) : « chocolat inversé » offert à une femme par un homme le jour de la Saint-Valentin au Japon. Peu courant vu qu’il est attendu le 14 Mars, mais existe tout de même
Saint-Valentin au Japon 5 - Blog - Isshoni
"À moi aussi, je donne". Publicité de la Saint-Valentin de la marque Godiva pour des jibun-choco.

LES CONTROVERSES DE LA SAINT-VALENTIN AU JAPON

    Comme souvent, certaines traditions déplaisent de plus en plus chez les jeunes notamment, et la Saint-Valentin ne fait pas exception. De plus en plus de Japonaises refusent cette pratique stressante de chocolats obligatoires.

    En effet, les femmes doivent généralement dépenser des milliers et des milliers de yens (dizaines et dizaines d’euros) en chocolats afin de ne pas être mal vues par leurs patrons et leurs collègues (là où les femmes ont déjà beaucoup de mal à être l’égal de l’homme).

    De plus en plus de sociétés japonaises bannissent cette pratique afin justement de minimiser le harcèlement moral perçu.

    Peut-être par solidarité, un nombre croissant de Japonais préfèrent offrir des gyaku-choco à leur moitié le jour de la Saint-Valentin plutôt que d’attendre le White Day.

EN RÉSUMÉ

  • Barentaindê (バレンタインデー) : Jour de la Saint-Valentin
  • Existe depuis… : Les années 50, suite à la guerre
  • Coutumes : Chocolats et point barre… en chocolat !
  • Lieux : Partout au Japon
  • Giri-choco (義理チョコ) : « chocolat d’obligation »
  • Honmei-choco (本命チョコ) : « chocolat de l’élu »
  • Tomo-choco (友チョコ) : « chocolat de l’amitié »
  • Jibun-choco (自分チョコ) : « chocolat personnel »
  • Gyaku-choco (逆チョコ) : « chocolat inversé »

CONCLUSION

       Voilà tout pour cet article qui, je l’espère, vous aura appris des choses sur la Saint-Valentin au Japon ! Et pour approfondir vos connaissances de la culture japonaise, n’hésitez pas à passer voir mes autres articles sur ce blog comme ceux sur Noël et Halloween ou encore l’article sur les manières de dire merci, ce sera utile pour votre prochain voyage ! Et bien sûr, si vous souhaitez vous mettre au japonais, ma formation de japonais ou encore ma boutique pour vous procurer par exemple mes cartes de voyage sont toujours là ! ^_^

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour en haut